mardi 29 novembre 2011

La timidité des ados

Je suis frappée depuis quelques semaines par la timidité de certains élèves de l'EDL, la majorité à vrai dire.

J'avais déjà été surprise lorsqu'avant la rentrée nous avions organisé via le Forum des étudiants une réunion informelle des "admis" afin de se connaître un peu et où certains avaient prévenu avant de venir que s'ils restaient muets pendant la réunion, il ne fallait pas s'inquiéter ; c'était juste une question de timidité.
J'en ai la confirmation depuis car en TP et en TDO, les seuls cours où nous avons vraiment l'occasion de nous exprimer, d'intervenir, de répondre aux questions des profs, nous ne sommes que quelques-uns à saisir cette opportunité, pourtant plus qu'utile. Pour tout dire je n'ai jamais entendu la voix de certains étudiants et je me demande comment ils font pour lever leurs doutes à propos d'un cours sans poser de questions.

Aujourd'hui, c'était le summum en TP.
Nous préparons un petit exercice en mini-groupes et la prof demande à une jeune étudiante d'exposer les réflexions de son groupe. Et là on l'a senti totalement tétanisée, incapable d'aligner deux mots ou de parler assez fort pour se faire entendre de la dizaine d'élèves qui se trouvaient là.
les cours sont donc très calmes et j'ai parfois un peu l'impression de me faire remarquer en posant des questions. Heureusement, j'ai quelques alliés qui se comptent sur les doigts de la main !

A contrario, les mêmes étudiants peuvent être particulièrement prolixes sur Ia toile ou en dehors des cours : syndrôme de la génération internet qui se sent protégée par son écran ? Peur de dire des bêtises ? Malaise de se sentir dans un monde de "grands" alors qu'on sort de structures où on était les plus âgés ? Peur des profs (qui ne sont franchement pas méchants) ?
J'imagine que j'ai dû être comme cela mais j'avoue n'en avoir aucun souvenir. Certains pourront peut-être témoigner ? A moins que je n'aie été qu'une insatiable bavarde depuis toujours !

Parfois, il fait bon ne plus être adolescent ! La maturité, l'expérience et un certain nombres d'interventions devant des publics divers et variés ont au moins eu quelque chose de bon !

3 commentaires:

Manuebug a dit…

Au Lycée on apprend à rester bien calme et à ne surtout pas poser de questions... en tout cas c'est le souvenir que j'en ai: hors sujet, pas le temps....

Hazel a dit…

Je pense que la timidité n'est pas une question d'âge, des personnes qui sont "encore" timides à 19 - 20 ans le resteront toute la vie, c'est une nature plus qu'une question de générations. Quant à internet, au lieu d'accentuer cette timidité fait selon moi le contraire en permettant aux "timides" de parler quand même un peu ! La preuve par ce commentaire où je t'expose mon avis alors qu'en TDO je t'esquisse à peine un bonjour quand j'arrive :)

Anonyme a dit…

On peut aussi espérer que beaucoup d'élèves de l'école ayant plus de 18 ans et souvent 20 ans, ils ne soient plus considérés comme des 'adolescents'. Merci pour eux.